Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
véhicules connectés

Interview de M. Farny

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 janvier 2017

1- Les Collectivités locales sont impliquées dans SCOOP@Ouest. En quoi cela est il une plus-value pour le projet?

Les Collectivités locales ont une compétence étendue en matière de transports des biens et des personnes. Avoir au côté de l’État des Départements, une Agglomération et une Région dans le projet permet notamment d’appréhender les multiples facettes de la mobilité comme la gestion à des routes ou des transports en commun.
Cette diversité d’acteurs est une force. Elle permet aux Autorités organisatrices de la Mobilité le partage des compétences, la compréhension des enjeux et particularités associés aux différents modes de transport. C’est un avantage pour pouvoir répondre aux usagers qui appréhende leur mobilité de manière globale et connectée.

2 – Quelles sont les priorités d’action des acteurs du projet dans les prochains mois ?

Les prochains mois vont être décisifs avec la pose des premiers équipements en bord de route et dans les véhicules des gestionnaires. Les tests nationaux réalisés en juillet dans les Côtes d’Armor ont été concluants même si des ajustements techniques sont toujours nécessaires.
Un autre grand chantier à mener en complément est celui portant sur la spécification des nouveaux services, tournés notamment vers l’information multimodales. Le réseau équipé sera également élargi dans son périmètre. Pour mener à bien tout cela, nous encouragerons la participation de nouveaux acteurs tels que les Métropoles.
Nous veillerons également à ce que les retours d’expériences des agents et des usagers ainsi que le bilan de l’expérimentation soient partagées tout au long des 2 prochaines années.

3- Le projet SCOOP@Ouest va-t-il permettre le déploiement des STI

Oui et à différents nouveaux. Les acteurs publics se familiarisent avec les modes de mobilités connectés. Ils sont mieux à même de comprendre les besoins des usagers, les produits proposés par les entreprises, l’implication de ces outils et leur évolution dans le temps. Cette meilleure connaissance facilitera le dialogue avec les acteurs privés développant ou souhaitant développer des solutions de mobilité.
Le projet SCOOP est une brique de compétences favorable au déploiement des acteurs des STI dans l’Ouest de la France. Le déploiement d’infrastructures et de véhicules communicants donneront un terrain d’expérimentation privilégié notamment pour les acteurs de la cybersécurité, de la route, du numérique.