Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Développement durable

La DIR Ouest expérimente le fauchage avec exportation de l’herbe des bords de route

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juin 2018

La DIR Ouest, en partenariat avec le Cerema Ouest, a remporté le Grand Prix "Infrastructure Mobilité, Biodiversité et Paysage" 2017 de l’IDRRIM grâce au projet « Fauchage avec exportation en centre-Bretagne : un suivi scientifique multicritères pour une démarche expérimentale intégrée ».

  • Loudéac : site expérimental de valorisation de la biomasse

La DIR Ouest s’attache depuis sa création à mettre en œuvre une politique de gestion raisonnée de ses 3 600 ha de dépendances vertes. Parmi ces modes de gestion, le fauchage avec exportation pour produire de l’énergie verte illustre sa démarche d’innovation au service de la biodiversité et de l’économie circulaire. Le Cerema ( Ouest, partenaire et expert scientifique, a proposé un protocole de suivi d’une expérimentation pour la valorisation de la biomasse :
Cette expérimentation a été réalisée pendant 3 ans (2015-2017) sur les accotements et délaissés de la RN164. Les zones d’études se situaient sur le périmètre du Centre d’entretien et d’intervention (CEI) de Loudéac.

Pour en savoir plus, découvrez la démarche en vidéo

La DIR Ouest expérimente le fauchage avec exportation des bords de route

  • Un protocole scientifique pluriannuel et global

Le protocole scientifique a permis de suivre cette expérience grâce à plusieurs indicateurs permettant de juger des résultats sous l’angle énergétique, technique, organisationnel, environnemental et sécuritaire.

  • En 2015, la première étape du protocole de suivi pluriannuel a consisté à élaborer un état initial floristique. Cette action a été conduite en amont de l’expérimentation à proprement parler.
  • Un recalage technique et organisationnel sur la campagne de 2016 a été nécessaire.
  • En 2016 et 2017, le suivi du projet a eu pour objectif de repérer les éventuelles modifications des végétations de bords de route et des délaissés par rapport à l’état initial réalisé en 2015 et il est prévu des suivis ultérieurs qui permettront d’étudier la cinétique d’évolution. Enfin, le suivi floristique comprend également une analyse des plantes mellifères.

Ce projet est également associé au projet CARMEN relatif aux métaux et HAP contenus dans les produits de fauche, destinés à la méthanisation.

Favoriser l’économie circulaire pour développer les territoires

Par cette démarche, la DIR Ouest participe concrètement à la transition énergétique en favorisant l’économie circulaire et en développant ce territoire en circuit-court.