Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
FAQ

Pourquoi affichez-vous des messages concernant les déchets sur vos panneaux d’information lumineux ? Est-ce pertinent ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 novembre 2016 (modifié le 22 décembre 2016)

Tout au long de l’année, les agents de la direction interdépartementale des routes (DIR) Ouest, ramassent des déchets sur les accotements, les bords des routes et les aires de repos : paquets de cigarettes, canettes, chewing-gum, sacs d’ordures ménagères, couches, emballages de fast-food, bouteilles en plastique remplies d’urine, seringues usagées, ferrailles, emballages de produits chimiques, appareils électroménagers, pneus, batteries…

Au total, 760 tonnes d’ordures sont collectées en moyenne tous les ans par nos vingt-sept centres d’entretien et d’intervention sur les 1520 km de routes nationales que nous gérons.

Ces opérations de nettoyage mobilisent 500 agents au sein de la DIR Ouest. Elles génèrent un coût de déchetterie estimé à 200 000 €.

A ces coûts directs, on peut ajouter celui du transport des ordures de la route à la déchetterie ou celui de la dégradation de l’environnement en cas de dépôt de substances dangereuses…

Chaque année, à l’occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets, afin de sensibiliser les usagers et de les inciter à faire preuve de plus de civisme, nous avons souhaité mettre en place une campagne d’affichage via nos panneaux d’information lumineux installés sur notre réseau.

Ces campagnes d’affichage sont aussi l’occasion, pour nous, de faire connaître la pénibilité et la dangerosité du travail des agents de la DIR Ouest lors des interventions de nettoyage : interventions parfois nécessaires sur les voies ou en terre plein central, manipulations de produits dangereux, manipulations d’objets coupants…

Les équipes passent beaucoup de temps à nettoyer les accotements, bords de routes et aires de repos afin qu’ils ne deviennent pas des décharges à ciel ouvert. Si chacun faisait preuve de plus de civisme et ne jetait pas ses ordures le long des routes, les agents pourraient se consacrer à d’autres missions bien plus utiles aux usagers des routes.