Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
FAQ

Pourquoi la majorité du réseau routier national n’est-il pas éclairé ? est-ce pour faire des économies ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 novembre 2016

En fait, il convient de s’interroger sur la rentabilité de l’éclairage en termes de consommation d’énergie,d’émission de CO2 et de sécurité routière.

Conformément aux orientations nationales, la direction interdépartementale des routes (DIR) Ouest a choisi de s’orienter vers un éclairage « sélectif » du réseau routier national en prenant en compte uniquement les zones à risque pour limiter ses dépenses d’énergie et lutter contre les nuisances lumineuses.

Contrairement aux idées reçues, l’éclairage n’est pas forcément garant d’une meilleure sécurité routière, avec un bon éclairage, les automobilistes roulent plus vite, souvent bien au-dessus des limitations de vitesse. Au contraire, l’absence d’éclairage oblige l’automobiliste à accroître sa vigilance et diminuer sa vitesse.