Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Espaces professionnels

Signalisation bilingue Français-Breton:Pose des premiers panneaux sur les routes nationales

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juin 2018

Dans la convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne de novembre 2015, il est écrit à propos du jalonnement bilingue :

« Le jalonnement bilingue contribue à offrir aux citoyens un environnement visuel de nature à diffuser et promouvoir la pratique du breton, les familiariser avec un vocabulaire de base et diffuser la connaissance sur le patrimoine toponymique. De nombreuses collectivités se sont engagées dans l’implantation de signalisations bilingues sur la voirie. Dans un souci d’homogénéité et de continuité avec les axes départementaux et communaux, il est possible d’envisager que ce jalonnement puisse s’étendre à terme à la voirie nationale en Bretagne, selon des modalités à définir d’un commun accord prenant en compte les questions de sécurité. »
La Région Bretagne, l’Office Public de la Langue Bretonne et l’État se sont associés pour développer une démarche de mise en place d’une signalisation directionnelle bilingue Français-Breton sur son réseau de routes nationales.

Ainsi :
En plus de la signalisation posée à l’occasion des travaux neufs (RN 164 Châteauneuf-du Faou, …), tous les remplacements pour vétusté de signalisations directionnelles sur le réseau routier national de l’ouest seront réalisés en respectant le bilinguisme. Cette mesure est toutefois limitée par le montant de l’enveloppe annuel budgétaire accordé au renouvellement de la signalisation qui détermine le rythme du déploiement de nouveaux panneaux et de leur renouvellement.

Cette mise en place commence concrètement en privilégiant la signalisation en extrémité de bretelles dans les échangeurs, soit dans un premier temps, dans une logique de continuité immédiate avec la signalisation bilingue des routes départementales du Finistère, du Morbihan et des Côtes d’Armor. Cette logique permet d’avancer sans attendre que toutes les questions relatives à la limitation du nombre de mentions par support soient résolues. En effet la réglementation en vigueur, pour des raisons de lisibilité et de sécurité, interdit plus de six mentions sur un même support, ce qui est déjà souvent le cas avec une seule langue.

Les premières mises en place seront réalisées à partir du 4 juillet sur le secteur de Melgven dans les échangeurs de Kerampaou, Coat-conq et Troyalac’h.
Par ailleurs, la mise en place d’indications toponymiques bilingues, comme le franchissement des cours d’eau sera poursuivie, et la signalétique sur les aires de repos sera renouvelée également en respectant le bilinguisme.

Parallèlement, pour la signalisation touristique, l’État informe les collectivités ou établissements demandeurs et maître d’ouvrage, suivant leur volonté de respecter le bilinguisme, de contacter l’OPLB pour mettre au point les plans décors de leurs panneaux.

le communiqué de presse (format pdf - 207.7 ko - 27/06/2018)